Actualités

09/09/2016

Dérasement du seuil des Charmes à Guéreins


Le 29 août ont débutés les travaux de dérasement du seuil des Charmes visant à rétablir la continuité écologique sur ce tronçon de la Calonne.

Engagé depuis plusieurs mois dans la conception de ce projet, le SRTC est heureux de vous annoncer que la restauration de la continuité écologique au droit du seuil des Charmes à Guéreins est aujourd'hui terminée !

Originellement, ce petit barrage de 1.3 m de haut servait à dévier les eaux de la Calonne vers des bassins de pisciculture. Avec la fin de cette activité, l'ouvrage était devenu obsolète et avait de multiples impacts sur le fonctionnement local de la rivière :

- blocage des sédiments fins et grossiers en amont du seuil (impactant la recharge alluvial à l'aval et favorisant l'incision du lit)

- blocage de la libre circulation des espèces aquatiques (et notamment des poissons)

- réchauffement et manque d'oxygénation de l'eau (modifiant sa physico-chimie et ainsi la faune et la flore aquatique)

 

Pour répondre à l'ensemble des enjeux, les travaux se sont organisés autour de 5 grandes opérations :

- le dérasement complet du seuil

- l'injection de granulats fins et grossiers pour rééquilibrer ce secteur en manque de matériaux

- la reconnexion d'une source à la Calonne

- la diversification des écoulements (mise en place de blocs, d'un radier et d'un seuil de fond)

- le talutage et la plantation des berges

Désormais, la rivière devra, au fil des crues, reprendre son droit sur ce secteur et ajuster d'elle même son tracé.

Avant Travaux                                                                                             Après Travaux


Dans ce projet, le SRTC a été épaulé par le CIAE (Centre d'Ingénierie Aquatique et Ecologique) qui a porté la Maitrise d'Œuvre et par l'entreprise Les Rivièristes qui a réalisé les travaux.

Nous tenons également à remercier le soutien de nos partenaires financiers que sont l'Agence de l'Eau rmc et la Région Auvergne-Rhône-Alpes sans qui ce projet n'aurait pas vu le jour.